eng / fr


 
KINGS

Conception, scénographie et direction Michel Schweizer/ 2001






Assistant - Gianni Grégory Fornet
Matériaux photographiques - Patrick Veyssière
Dispositif électroacoustique - Johann Loiseau
Prêt-à-porter - Odile Béranger
Son - Nicolas Barillot
Lumière - Véronique Bridier
Collaboration artistique - Franck Tallon











Production : La coma
Coproduction : Le Théâtre National de Bordeaux Aquitaine / Le Théâtre National de Toulouse / La scène nationale de Bayonne et du Sud Aquitain / OARA Office Artistique de la Région Aquitaine
KINGS s'attache à faire cohabiter des produits culturels (propositions « spectaculaires ») et des échantillons spéculatifs (un danseur de hip-hop, un danseur contemporain ... ) susceptibles d'être appréciés pour ce qu'ils font et/ou ce qu'ils sont. Nous pourrions alors peut-être nous risquer à apparenter KINGS à des PCHSO – traduisez «Pratiques et Comportements Humains Spectaculaires Organisés ». Une série orchestrée de PAN Prestations portées par des personnes familières ou non de l'espace scénique, donne lieu à la réalisation d'un «spectacle» qui signe ici la fin de son intégrité, dans tous les sens du terme.
Ainsi composée, à mi chemin entre art et économie, la partition devient aussi une source potentielle d'éventuelles spéculations. Chacune des prestations pourrait-elle alors prétendre à son existence propre, dégagée de l'étroit contrat auquel elle est tenue pour l'instant.

Dès lors : puis-je encore prendre conscience de ma citoyenneté au travers d'expériences de négoce, qui mettent en jeu ma propre identité, mon rapport à autrui et au monde ?
Parce que « le politique est à l'œuvre avant la position de tout objet » et, parce que les processus de création que requiert KINGS supposent une restauration de la représentation en offrant au public comme au non-public la possibilité de se saisir d'un catalogue. Michel Schweizer étend l'idée de représentation et invite l'usager à y prendre directement part. En présence d'une annexe à l'objet, l'usager peut alors s'inscrire en lui, et avec lui, définir les limites et les enjeux d'une telle proposition comme consommateur d'une part et comme citoyen d'autre part. Ainsi, la représentation ne se résume plus à la seule exposition du représenté mais autorise une place pour l'usager un espace pour le dialogue.


Sèverine Garat



avec
Hamid Benmahi
Soraya Bénac
Lee Black
Renaud Cojo
Loreto Martinez Troncoso
Patrice Pascouau
Olivier Robert
Patrice Robine